Depuis que Facebook me présente mes souvenirs

Facebook c’est bien pratique, on y passe le plus clair de notre temps. On y travaille, on se fait des contacts professionnels, on s’y divertit avec quelques vidéos de chats (parce qu’on ne s’en lasse jamais), on y expose nos plats gastronomiques pour rendre jaloux le voisin qui mange du Kraft diner. On y expose même sans indiscrétions nos meilleurs moments.

C’est plus fort que nous, on veut que tout le monde sache que nous sommes en amour avec le gars le plus beau, le plus fin, le plus aimable du monde. On veut que TOUT LE MONDE SACHE que, dans tout l’univers, c’est NOUS qui avons pigé le gros lot! On se fait des déclarations d’amour publiques accompagnées de petits cœurs. Des statuts qui rapidement accumulent les J’aime et les commentaires du type : « Vous êtes le plus beau couple ever! » Mais un jour, ça craque, ça se brise, ça s’effrite et la flamme finit par s’éteindre… On survit. Facebook nous accompagne là-dedans et nous présente plus de vidéos de chats pour nous distraire.

Sauf qu’un jour, Facebook a eu la brillante idée de nous présenter nos souvenirs et de nous remettre en plein visage nos si belles déclarations d’amour faites des mois, voire des années plus tôt. Le cœur a bien guéri, mais la tête n’oublie pas… encore moins le corps qui se souvient des émotions qui l’habitaient à ces moments.

Facebook m’a fait le coup récemment, quelques jours à peine avant la St-Valentin. Cette année, la St-Valentin se passera en solo pour moi, mais Facebook se plait à me rappeler les années en duo. Quand on voit ça, on sourit. On se souvient. On rigole toute seule devant son écran. On a envie de partager, mais ça serait mentir, puisque c’est du passé maintenant…

Heureusement, je sais que l’amour revient. Que rien ne meure, que tout se transforme, que les formes d’amours évoluent sans nécessairement perdre en intensité. À tous les cœurs seuls en cette St-Valentin, je vous le dis, ne perdez pas espoir. L’amour vient, revient, se transforme, part parfois. Elle peut même renaitre de ses cendres. Mais l’amour ne disparaît jamais de nos vies. Parce que tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. ❤️

2 comments on “Depuis que Facebook me présente mes souvenirs

  1. Oh la la ! Qu’il est triste ton article ! 🙁

    Je sais ce que tu vis, c’était ça moi cet été, mais les photos ont été supprimé en même temps que le statut relationnel qui nous liait, donc plus tellement de publications en communs qui ressortait mais quelques-unes quand-même. J’ai mit des mois à m’en remettre, mais c’est vrai que quand je recommençais à aller bien, parfois le soir, je me mettais à pleurer, parce que justement « vous avez un souvenir » de Facebook venait ruiner mes efforts pour aller mieux…

    Courage ! Très joli article en tous cas.
    Alice, http://www.nautical-blues.fr/

    1. Merci Alice. 🙂 Il faut garder espoir, parce que, je sais bien que, l’amour ne disparait pas. L’amour ne fait que se transformer. 😉 <3

Laisser un commentaire