Défi 30 jours Zéro déchet

 

Vivre 30 jours sans produire le moindre déchet : c’est le défi que l’organisme Climat Compétences a lancé à la population de Gatineau pour le mois de novembre. Dévoilé officiellement le 22 octobre dernier, dans le cadre de la Valoriefête, le Défi 30 jours Zéro Déchet rassemble cette année une vingtaine de participants. Maintenant rendus à la moitié du parcours, ces leaders du zéro déchet se sont rencontrés jeudi dernier lors d’un 5 à 7 pour échanger sur leur expérience. J’ai eu la chance de m’entretenir avec la blogueuse ambassadrice du mouvement Zéro Déchet dans la région, Mme Chloé Bureau, pour discuter de ce nouveau mode de vie.

Le Défi

Le lancement de ce grand Défi s’est fait dans le cadre la Semaine québécoise de la réduction de déchets, lors de la Valorifête. Cette activité, organisée par l’Association des gens d’affaires et professionnels (AGAP) du Vieux-Gatineau, visait à réfléchir sur l’empreinte écologique de la société. L’organisme Climat Compétences en a alors profité pour embarquer dans un mouvement qui prend de plus en plus d’ampleur : le Défi Zéro Déchet.

« Au Québec, nous sommes parmi les plus grands producteurs de déchets au monde. Chaque année, nous jetons l’équivalent de 13 millions de tonnes de déchets dans nos poubelles. »

— Marilou Brouillet, Directrice générale de Climat Compétences.

 

Un quotidien zéro déchet

Pour créer un événement d’envergure, Climat Compétences n’a pas hésité à s’entourer de fiers collaborateurs, dont la blogueuse écolo Mme Chloé Bureau. « Ce sont eux qui m’ont approché. Il faut dire qu’en Outaouais j’ai été l’une des premières à parler de mon mode de vie écolo publiquement », me raconte-t-elle au bout du fil. En effet, celle-ci a démarré son blogue personnel Zéro Déchet Outaouais en mai 2016 pour partager son expérience, ses trucs et ses astuces, puisqu’elle s’était donné le défi personnel de passer un mois sans engendrer le moindre déchet.

Son mois est finalement devenu des mois et elle peut maintenant dire que ça fait 6 mois qu’elle ne produit pratiquement aucun déchet. « Ç’a bien été. Honnêtement, je pensais que ça serait pire que ça », me confie-t-elle. « Le plus difficile a vraiment été ma première épicerie. Tu regardes tous les emballages qui ne se récupèrent pas… C’est difficile! Mais, ensuite, tu repères tes marques et ce n’est pas plus difficile qu’avant. »

« La Ville de Gatineau ne veut plus avoir aucune matière compostable dans ses sites d’enfouissement d’ici 2020. »

— Chloé Bureau, blogueuse de Zéro Déchet Outaouais

Changer les choses, un déchet à la fois

Le Défi Zéro Déchet du mois de novembre est l’occasion de créer un mouvement dans la communauté pour la protection de l’environnement qui nous entoure. « Le défi n’est pas nécessairement de produire zéro déchet. Il faut y aller de manière progressive, une étape à la fois, un déchet à la fois », m’explique Chloé. En effet, elle-même m’affirme avoir commencé progressivement sa réduction de déchet. « Plusieurs étapes viennent avant de couper drastiquement ses déchets. Ça commence souvent par de la sensibilisation. »

De la sensibilisation, on peut dire que Chloé en fait beaucoup! En plus de sa collaboration avec le Défi Zéro Déchet, celle-ci travaille chez Enviro Éduc-Action où elle est animatrice dans quinze écoles de la région pour changer les attitudes environnementales.

Son blogue Zéro Déchet Outaouais se révèle également être une réelle boite à outils pour tous citoyens voulant faire sa part pour l’environnement. On y trouve plusieurs trucs pour réaliser une épicerie sans déchets, des pratiques pour réduire les déchets de la salle de bain, une recette pour concocter son propre dentifrice, etc.

Ses bonnes adresses

Si vous souhaitez adopter ce mode de vie de zéro déchet, voici quelques commerces coups de cœur de cette écolo aguerrie de la région.

« Pour les produits en vrac, l’épicerie Sol à Aylmer est vraiment géniale. »

© 2010 - 2016 Solbio.ca
© 2010 – 2016 Solbio.ca

« Pour la viande, je vais à la boucherie Bisson sur le boulevard Saint-Raymond où il accepte de mettre mes produits dans mes pots réutilisables. »

La Maison Bisson
La Maison Bisson

« La trappe à fromage accepte également de mettre directement mes achats dans mes contenants réutilisables et leurs fromages sont tellement bons! »

La trappe à fromage
La trappe à fromage

« Sinon, pour les restaurants qui respectent mes valeurs environnementales, j’aime bien Marius, sur la promenade du Portage, et le nouveau Café Merken sur la rue Aubry.  »

Marius
Marius
Café Merkén
Café Merkén

 

Pour en savoir plus

En faisant mes recherches pour cet article, j’ai découvert un MONDE de possibilités et d’initiatives environnementales. Je vous suggère donc ces quelques liens si vous souhaitez en apprendre davantage sur le mouvement Zéro Déchet.

(Visited 20 times, 1 visits today)

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *