Paysâmes et miroirs du monde – Julie Huard

Finaliste au Prix Coup de cœur littéraire 2016 de la Ville de Gatineau

 

Entre deux voyages en Haïti, j’ai réussi à attraper au vol la grande voyageuse, photographe et auteure, Mme Julie Huard, le temps d’un café. Une pause bien méritée pour discuter de son livre Paysâmes et miroirs du monde finaliste au Prix Coup de cœur littéraire 2016 de la Ville de Gatineau.

 

Résumé

Paysâmes et miroirs du monde dévoile par bribes des instants de bonheur, des moments de joie contagieuse, des constats de réalités parfois désolants, mais surtout des vies complètement différentes des nôtres. L’auteure relate des rencontres captées sur le vif par l’œil de sa caméra ou imprégnées à tout jamais dans sa mémoire sous la forme de courts textes. Au fil des 30 ans de voyage que Mme Huard a effectué autour du globe, celle-ci en a cueilli des moments magiques et elle nous les partage en mots et en images pour témoigner des différentes réalités culturelles sur la Terre.

Objectifs : témoigner et conscientiser

Opposant à plusieurs reprises des éléments contraires dans ces textes, Mme Huard souhaite témoigner de ce qu’elle a vu. « Je n’ai rien inventé, tout ce qui est dans ce livre est vrai. J’ai tout vu de mes yeux ! », m’affirme-t-elle. Pour conscientiser et sensibiliser les gens à ce qui se passe ailleurs sur la Terre, celle-ci n’hésite pas à présenter des moments durs et désolants. « Il faut que les gens sachent ! », explique-t-elle. Elle témoigne ainsi d’une scène de lapidation d’une extrême violence qui s’est déroulée en Iran. Elle lève le voile sur les proxénètes qui obligent de jeunes Thaïlaises à s’aligner en bikini devant des touristes venus spécialement pour ces jeunes prostituées qu’on leur promet vierges.

Mon avis

Cette œuvre est un voyage en soi. Par chacune de ses histoires, l’auteure nous ouvre des portes et des fenêtres sur un monde plus grand que soi. Un monde dur, sans pitié, mais doux et mielleux à la fois. Un monde rempli de contradictions et d’oppositions. Un monde riche par sa diversité.

Paysâmes et miroirs du monde dévoile la beauté des surprises, des moments spontanés qui surgissent sans crier gare. Comme des clichés pris sur le vif, ces anecdotes dévoilent des parcelles de vie et dresse un portrait de la nature humaine qui est si différente selon les régions et les cultures, mais si commune à la fois! Parce qu’au fond, on a tous le même langage : celui du cœur!

Grâce à son style très imagé qui s’agence à merveille avec ses photographies, Mme Huard réussit à nous faire vivre une expérience. C’est un livre rempli de sensations : on sent le vent du Sahara, on goute les fruits exotiques avec elle.

Lire ce livre, c’est s’acheter un billet pour le tour du monde avec des escales en Indonésie, en Tanzanie, en Iran, au Népal, en Thaïlande, au Sénégal et au Tibet.

Jeune femme en silhouette devant sa hutte, Kenya, 1992 - © Julie Huard
Jeune femme en silhouette devant sa hutte, Kenya, 1992 – © Julie Huard

Extrait

« Tant d’énergie, tant de débrouillardise dans un si petit être vous fait chavirer. Vous imaginez certains jeunes de votre pays, gâtés pourris, collés aux jupes de leur mère pareils à des enfants velcro, désabusés et empêtrés avant l’heure dans le luxe, la dépendance. Trop plein de tout, trop plein de rien. Tandis qu’ici sur le pavé, votre petit homme apprend à grandir contre le vent. Et à vieillir à chaque aube en devenant un meilleur enfant. »

— Julie Huard. (2015). Paysâmes et miroirs du monde. Ottawa : Éditions David. p.33-34

 

À propos de l’auteure

Julie Huard - © Julie Huard
Julie Huard – © Julie Huard

Réalisatrice, journaliste, auteure, Mme Julie Huard a exercé plusieurs métiers au cours de sa vie, mais elle a depuis toujours été une grande voyageuse dans l’âme. « Dès le secondaire, quand il y avait une possibilité d’échange étudiant, j’étais la première à me porter volontaire ! » Elle a ainsi commencé avec de courts séjours à Vancouver, puis en France pour finalement partir 8 mois grâce au programme Jeunesse Canada Monde.

 

Début dans le monde littéraire

L’écriture vient parfois d’une source d’inspiration tout près de nous, parfois même d’un collègue de travail. « J’étais au début de la vingtaine, 22-23 ans, et je travaillais à Radio-Québec à l’époque. On faisait de nombreux partys et ça finissait souvent qu’on lisait de la littérature comme des fous ! », s’exclame Mme Huard avec encore une étincelle dans les yeux en pensant à ces moments. « On lisait des textes et je me disais que j’aimerais ça, moi aussi, écrire comme ça. » C’est finalement son ami et collègue Serge Dion qui lui a dit à la fin d’une de ces soirées : « Vas-y. Fais-le ! Arrête d’en parler et fais-le. Juste, fais-le. » « Il m’avait bien averti, il m’avait dit “ Tu vas écrire, tu vas déchirer, tu vas recommencer ”. Et c’est ce que j’ai fait ! Depuis ce temps, je n’ai jamais cessé d’écrire », me raconte le sourire aux lèvres en pensant à celui qui l’a poussé à l’action.

 

Projets à venir

Foire internationale du livre à Haïti – du 9 au 11 décembre 2016

Foire internationale du livre d'HaïtiVoyageuse d’en l’âme, Mme Huard ne reste pas longtemps au même endroit. Dès la fin du mois de novembre, celle-ci s’envolera en direction d’Haïti où elle est invitée à la Foire internationale du livre à Haïti. « Pour moi, c’est comme une chance de renouer avec des liens et des amitiés que j’ai déjà développés là-bas », raconte-t-elle les yeux pétillants à l’idée de retourner là où elle a fait une résidence d’écriture en 2015.

Pour la suite, trois projets littéraires sont sur la table. Mme Huard a déjà plein d’idées pour faire une suite à Paysâmes et miroirs du monde. Après une trentaine d’années à voyager, il y en a des histoires à raconter ! Un projet en collaboration avec un auteur haïtien est également en développement en plus d’un manuscrit solo.

 

Exposition de photos Paysâmes et miroirs du mondeVégo

En attendant, celle-ci présentera une exposition au restaurant montréalais Végo où elle réunira les 30 photographies présentées dans Paysâmes et miroirs du monde. Le vernissage de cette exposition aura lieu le mercredi 16 novembre en formule 5 à 7.

 

Salon du livre de MontréalSalon du livre de Montréal – du 16 au 21 novembre 2016

Mme Huard sera également présente à la 39e édition du Salon du livre de Montréal qui a lieu du 16 au 21 novembre à la Place Bonaventure. Pour avoir la chance de la rencontrer, consulter l’horaire de ces séances de dédicaces.

 

Vous avez fait votre choix

Au moment où vous lisez ces lignes, le vote pour le Prix Coup de cœur littéraire est terminé. Vous vous êtes prononcés sur l’œuvre de l’Outaouais qui vous a le plus touchée, et c’est maintenant le temps de compiler les votes. L’œuvre gagnante sera dévoilée lors du grand Gala des Culturiades vendredi prochain, le 18 novembre. Bonne chance à tous les finalistes!

 

[maxbutton id= »2″]

(Visited 19 times, 1 visits today)

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *