Les désordres amoureux de Marie Demers

Les désordres amoureux - Marie Demers

Première lecture du Club de lecture Carnet & Notes

Les désordres amoureux de Marie Demers

 

La vie en texto. Les histoires d’amour version Tinder. Les échecs qui nous font trébucher. Les longs voyages pour oublier. Pour s’engourdir, pour rire, pour vivre, pour oublier ce qui fait mal. Les désordres amoureux de Marie Demers englobe tous ces univers pour nous montrer un portrait criant de vérité tout en nous mettant un sourire en coin consolateur qui nous prouve qu’il y a toujours un peu d’espoir.

La rencontre de l’œuvre

Il y a quelques années, j’ai assisté à une conférence avec de jeunes auteurs de la relève au Salon du livre de l’Outaouais. Rapidement, les propos de la jeune femme à la crinière rousse m’ont happée. Son franc parlé accompagné de sa touche d’humour m’a immédiatement séduite. Je devais me procurer ses livres. Séduite par son premier roman In between  (2016), je n’ai pas hésité une seconde à me procurer son petit dernier Les désordres amoureux  (2017).

Résumé

Éditions Hurtubise
Éditions Hurtubise

Marianne cumule les échecs amoureux. Entre son ex cocaïnomane et les bras de ses (nombreux) amants, elle tente de trouver un sens à tout ça. Pourquoi ces histoires d’amour tournent-elles toujours mal ? Pourquoi ne réussit-elle pas à faire comme les autres ? Qu’est-ce qu’elle n’a pas compris ?

Pour se remettre les idées en place, elle s’envole vers la Colombie avec un seul objectif : écrire son premier roman. Le paysage a changé, mais ses souvenirs reviennent la hanter. Manuel, Mathieu, A1, Matthew, Pierick, A2, Tinder-Phil… Elle s’y perd ! Une chance que son pug Henri IV, l’enfant-prodige, est à ses côtés.

 

 

 

 

Extrait

« Les amis qu’on fréquente pour s’étourdir, l’alcool au dépanneur du coin pour les chimères, les baises d’un soir pour oublier la solitude un soir, les baises de plusieurs soirs pour oublier la solitude plusieurs soirs. »

— Marie Demers. (2017). Les désordres amoureux. Montréal : Hurtubise. p.221

 

Les désordres amoureux d’une génération

Dans la fin vingtaine, Marianne est le personnage type de sa génération. Serveuse endurcie, étudiante au doctorat, elle est devenue une spécialiste des bières, des bons pubs et des dates du premier soir. Elle aspire à l’amour, mais à chaque fois qu’elle commence à y croire, ça finit en cataclysme. Les relations durables, est-ce que ça existe au 21e siècle ?

Par épisodes, voire par brides, on découvre un à un les catastrophes de sa vie. Passant du passé, au présent, de l’avant à l’après, on comprend l’ampleur des « désordres » qui habitent sa vie depuis un bon bout de temps.

Un roman criant de vérité, qui écorchera peut-être certains cœurs, mais qui en libéra plusieurs par sa véracité et sa franchise.

 

L’éternelle quête

Marianne est en continuelle quête de bonheur. Elle a un besoin intarissable d’exister, d’aimer et d’être aimée. Elle recherche le plaisir à tout prix pour faire taire les cris intérieurs. Qu’il soit charnel ou syntaxique, le plaisir est recherché à tous les niveaux pour combler un vide plus grand que nature.

« Parce que l’extase de l’écriture. On la trouve une fois et on la cherche toujours ensuite. Une euphorie de la phrase, une structure qui prend forme, comme innée, qui s’impose graduellement, à la fois rassurante et dangereuse. Un sentiment d’abandon, de sollicitude et de victoire. »

— Marie Demers. (2017). Les désordres amoureux. Montréal : Hurtubise. p.187

La quête de plaisir est présente pour combler le vide. Un vide sans fond, car même si on le remplit de baises, d’alcool, de voyages, il revient sans cesse pour mieux nous happer. Le problème est bien plus profond.

 

Marie Demers

Marie Demers - Crédit Marie-Pier Lavoie
Marie Demers – Crédit Marie-Pier Lavoie

Elle se décrit elle-même comme une « [j]eune auteure à l’indomptable chevelure [qui] écrit parce qu’elle ne sait pas quoi faire d’autre », mais laissez-moi vous dire qu’elle a un réel talent.

Voyageuse dans l’âme, elle a parcouru du pays avant de se poser à Montréal pour commencer en 2016 un doctorat en littérature. Principalement plongée dans l’autofiction, elle séduit également les petits avec ses albums illustrés et sa collection Marie Demers.

Marie Demers est la voix de ma génération : une voix forte, criante de vérité qui exprime sans détour les vides intérieurs qui nous grugent. 

 

Parce qu’on ne peut passer sous silence

On ne peut passer sous silence le fait que Marie Demers est la fille de l’auteure Dominique Demers. Dieu sait que Dominique Demers a habité mon enfance et une partie de mon adolescence avec ses personnages forts comme Mademoiselle C et la fougueuse Marie Tempête. Toutefois, laissez-moi dire que Marie Demers n’avait pas besoin d’être la fille de qui que ce soit pour venir se tailler une place de choix au sein des auteurs de demain.

Dominique et Marie Demers - Crédit IVANOH DEMERS, LA PRESSE
Dominique et Marie Demers – Crédit IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Curieux de cette relation mère-fille ?

Je vous invite à lire cet article très intéressant qui parle des ressemblances et des différences d’écriture qui unit les deux femmes.

 

Les désordres amoureux - Éditions Hurtubise
Les désordres amoureux – Éditions Hurtubise

Les désordres amoureux
Marie Demers
Éditions Hurtubise (2017)
256 pages

Vous aimerez aussi…

In between - Éditions Hurtubise
In between – Éditions Hurtubise

In between
Marie Demers
Éditions Hurtubise (2016)
232 pages

 


Abonnez-vous à l’infolettre

Rejoignez une communauté de passionnés de littérature, participez aux discussions et échangez sur vos lectures.



Laisser un commentaire